Collectivités locales

Elaborons ensemble une stratégie rationnelle et optimale d’achats d’énergie qui s’inscrive aussi dans votre politique environnementale.

Vous cherchez un expert pour faciliter vos achats d’énergie et construire un territoire plus durable ?

Bâtiments, éclairage public, infrastructures, mobilité, branchements provisoires… L’achat d’énergie pour les collectivités territoriales impose souvent de répondre à des besoins très divers. Avec nos solutions d’appel d’offres clés en main, nous vous accompagnons dans l’intégralité du processus d’achat d’électricité et de gaz naturel.

Nos solutions vous permettent de gagner du temps et d’obtenir les meilleures conditions techniques et économiques pour vos marchés d’énergie. Nous vous accompagnons également pour répondre à vos engagements en matière de transition énergétique.

Performance
Obtention des meilleures conditions techniques et financières

Sécurisation
Prise en compte des contraintes juridiques de l’achat public

Gain de temps
Gestion de l’ensemble des tâches chronophages pour vos services.

Collectivités locales : quelle consommation énergétique ?

Selon l’Association des maires de France, « Le parc tertiaire public représente approximativement 380 millions de m², dont environ 280 millions de m² pour les collectivités territoriales, 76 % de la consommation énergétique des communes sont liés aux bâtiments »

La consommation d’électricité et de gaz fait donc partie des postes de dépenses les plus importants des établissements publics gérés par des collectivités locales.

Le secteur éducatif : premier poste de dépense énergétique d’une collectivité territoriale 

50 % de leur parc immobilier des collectivités locales est composé d’écoles, de collèges et de lycées. Ces bâtiments éducatifs représentent 30% de la consommation d’énergie d’une collectivité territoriales.

L’éclairage public : premier poste de dépense en électricité

L’éclairage public est le premier poste de dépense en électricité d’une commune et le second en matière énergétique. Selon l’Ademe, l’éclairage public et la signalisation constituent « 41 % des consommations d’électricité des collectivités territoriales » et « 16% de leurs consommations toutes énergies confondues ».

Les équipements sportifs et de loisirs : quelle consommation d’énergie ?

Enfin, les équipements sportifs et culturels témoignent eux aussi d’une consommation élevée. D’après EDF, 14 % la facture énergétique d’une commune est liée au secteur culturel et 12 % à 13 % aux piscines et équipements publics sportifs.

Fournisseur d’énergie pour une collectivité territoriale : les règles des marchés publics

En matière d’achats, les collectivités locales doivent respecter le Code des Marchés Publics. Elles doivent souvent passer par un appel d’offres pour la fourniture d’énergie. La mise en concurrence est obligatoire pour tout marché au-delà de 40 000 euros HT.

Cette mise en concurrence permet de comparer les fournisseurs d’électricité et de gaz afin de faire le meilleur choix pour ses administrés. Elle permet de départager les offres sur les points suivants :

  • Le prix de l’électricité et du gaz ;
  • La qualité du service client ;
  • L’engagement du fournisseur dans le développement des énergies renouvelables (biogaz, électricité verte ) ;
  • Les solutions proposées par le fournisseur (suivi conso, espace client, accompagnement sur des travaux d’efficacité énergétique, etc.).

Appel d’offres d’une collectivité : le recours à l’AMO

Pour les accompagner dans la rédaction du dossier de consultation des entreprises (DCE) et la publication de l’appel d’offres, collectivités locales peuvent avoir recours à une solution d’assistance à la maitrise d’ouvrage (AMO), comme celle que propose Opéra Énergie.

Cela permet de faire appel à un spécialiste des questions énergétiques et de ne rien oublier dans le cahier des charges. Au moment de comparer les offres, l’AMO  vous propose un rapport de synthèse transparent pour bien comprendre les différentes propositions et faire le meilleur choix.

Au-delà du choix du fournisseur, il vous aide à optimiser les tarifs d’acheminement (TURPE, ATRD) et les taxes sur l’énergie.

Énergies renouvelables : un élément à prendre en compte dans l’appel d’offres  

L’Ademe invite les collectivités à « prendre en compte la performance énergétique dans les critères des marchés publics, pour la construction ou la location de bâtiments, les solutions de chauffage, les véhicules, les équipements de bureau, etc. ».   Pour tendre vers la neutralité carbone, celles-ci peuvent faire le choix d’opter pour de l’électricité verte et du biométhane. Dans une logique d’économies circulaires, elles peuvent consommer de l’électricité ou du biogaz produit localement. Cela devient alors un axe de communication de la collectivité auprès de ses habitants.  

Au-delà de la fourniture : comment optimiser la facture d’énergie d’une collectivité ?

L’efficacité énergétique : un gisement d’économies d’énergie

La performance énergétique des bâtiments et du parc d’éclairage public est un enjeu de taille pour les collectivités. Elle fait partie des priorités de l’état en matière de transition énergétique.

Comme l’explique le Ministère de l’Économie dans le cadre du Plan France Relance « Une enveloppe de 4 Md€ est répartie entre les collectivités territoriales et l’État. Elle doit permettre de financer des projets de rénovation énergétique de bâtiments publics : le changement de fenêtres, de chaudières, l’isolation, etc. »

L’objectif ? Diminuer la consommation énergétique des bâtiments pour :

  • Réduire leur empreinte carbone ;
  • Diminuer les dépenses publiques.

Pour financer des travaux de rénovation, une collectivité peut se tourner vers le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Dans ce cadre, elles peuvent :

  • Faire prendre en charge une partie des travaux par le biais d’une Prime Énergie en se faisant accompagner par un fournisseur d’énergie ;
  • Valoriser les actions d’économies d’énergies mises en place en obtenant des CEE et en les revendant via la plateforme EMMY. En tant qu’éligibles, elles peuvent revendre les CEE si elles totalisent un minimum de 20 GWh cumac d’économies d’énergies. Cette option est donc plutôt réservée aux grandes collectivités.

L’autoconsommation solaire : un levier pour réduire sa facture d’énergie

L’autoconsommation photovoltaïque consiste à installer des panneaux solaires sur les bâtiments publics. Cela permet de réduire la facture d’énergie de ces installations. De nombreuses collectivités font par exemple le choix de poser des panneaux photovoltaïques sur le toit de la piscine municipale. Cela permet d’assurer le chauffage des bassins.

Dans certains cas, le taux d’autoconsommation s’approche de 80% et permet de réduire drastiquement la facture énergétique. En effet, la majorité des bâtiments publics ne fonctionnent qu’en journée et ont besoin d’un approvisionnement limité en électricité la nuit.

L’électricité non consommée peut être réinjectée sur le réseau est revendue en obligation d’achat (OA Solaire). Cela permet de rentabiliser rapidement la pose des panneaux solaires.

Découvrez notre OFFRE en détail

Une offre qui correspond à tous les acheteurs publics

AMO Express : une solution simplifiée pour les marchés à procédure adaptée

  • Identification des sites et collecte de données
  • Pièces du marché et DCE
  • Consultation des fournisseurs
  • Publicité
  • Plateforme de dématérialisation
  • Analyse et comparaison des offres

AMO Expert : une solution sur mesure pour vos marchés d’énergie en procédure formalisée

  • Identification des sites et collecte de données
  • Stratégie d’achat
  • Rédaction du DCE
  • Analyse et comparaison des candidatures et des offres
  • Mise en place et optimisation du contrat
  • Veille réglementaire et suivi des marchés

Appréhender plus sereinement vos marchés publics d’énergie

  • Collecte des données et besoins auprès des adhérents
  • Stratégie d’achat et rédaction des clauses techniques et financières
  • Elaboration et mise en œuvre d’une stratégie d’achat dynamique (politique de risque, suivi des prix de marchés, ordre d’achat)
  • Optimisation des tarifs d’acheminement (puissances souscrites.)
  • Suivi du marché, des facturations et des consommations
Télécharger
Les informations recueillies à partir de ce formulaires sont transmises à Opéra Energie et ses partenaires pour gérer votre demande.

En savoir plus la gestion de vos données et vos droits.
Envoyez-nous votre message

    Les informations recueillies à partir de ce formulaires sont transmises à Opéra Energie et ses partenaires pour gérer votre demande.

    En savoir plus la gestion de vos données et vos droits.
    Découvrez nos newsletters

    Choisissez les newsletters qui vous intéresse